activation merkaba

Activation de la Merkaba

La Merkaba est une structure de Lumière, que l’on retrouve dans le cube de Metatron. En l’activant, il crée un tourbillon dans les dimensions inférieures et supérieures et vous permet d’incarner une conscience supérieure.

Sans l’activation de la Merkaba, les chakras et la colonne ne peuvent être pleinement activés et sont sous votre contrôle conscient. La merkaba maintient ces structures en place, alignées avec le corps physique. l’étoile tétraédrique est constituée de deux tétraèdres qui sont encastrés l’un dans l’autre comme l’étoile de David, mais en trois dimensions.

Les deux tétraèdres entrelacés représentent l’énergie masculine et l’énergie féminine en parfait équilibre. Le tétraèdre incliné vers le haut est l’énergie masculine, et le tétraèdre incliné vers le bas est l’énergie féminine. Il existe une étoile tétraédrique similaire autour de tout ce qui existe, et pas seulement autour de notre corps.

Il y a aussi un tunnel qui traverse le corps. Il relie les deux points extrêmes du champ tétraédrique. La respiration à l’intérieur de ce tunnel, associée au mouvement de rotation de ces champs, crée un milieu ascendant appelé le Merkaba.

Nous avons un corps physique, un corps mental et un corps émotionnel, qui ensemble ont la forme de l’étoile tétraédrique. Nous parlons de trois champs identiques ou similaires superposés ou entrelacés, la seule différence entre eux étant que le corps physique ne tourne pas comme il est bloqué.

La merkaba est constituée de champs énergétiques tournant dans des directions opposées. L’étoile du tétraèdre mental, qui est de nature électrique et masculine, tourne vers la gauche. L’étoile du tétraèdre émotionnel, qui est magnétique et de nature féminine, tourne vers la droite. C’est le fait que l’esprit, le cœur et le corps physique soient reliés dans une proportion géométrique exacte à une certaine vitesse critique qui crée ce qu’on appelle le merkaba.

Rappelons que les champs lumineux à contre-rotation de cette merkaba ont un corps porteur spatio-temporel. Une fois que vous serez en mesure de propulser ces champs, vous pourrez utiliser votre merkaba pour voyager dans l’univers.

Prenez au sérieux la différence de position des tétraèdres de la merkaba entre les hommes et les femmes.

Les deux tétraèdres existent ensemble dans le corps humain, combinés sont appelés le tétraèdre stellaire.

Vue de dessus du tétraèdre stellaire : chez les hommes chez les femmes
face avant du corps ‘arrière du corps

INSTRUCTIONS POUR ACTIVER LE CHAMP MER KA BA

Tout comme le Soleil, nous devons respirer et rayonner la vie à tout ce qui nous entoure. Et de recevoir notre énergie de la vie qui nous entoure.

Commencez par choisir un endroit spécial dans votre maison qui sera utilisé uniquement pour cette méditation. Désignez un espace que personne ne traversera et ne vous dérangera. Un petit autel avec une bougie et un coussin pour s’asseoir sont tout à fait suffisants. Transformez cet endroit en quelque chose de sacré. Ici, vous construirez le Mer Ka Ba vivant autour de votre corps et établirez un contact conscient avec l’Esprit. 

Une fois par jour, entrez dans cette méditation jusqu’au moment où vous commencerez à respirer consciemment et à vous souvenir de votre relation intime avec Dieu à chaque respiration.

Note 1 : Si vous avez été sur Terre et que vous n’êtes pas récemment venu d’ailleurs, votre Mer Ka Ba est en sommeil depuis 13 000 ans. Il y a un très long chemin depuis le moment où votre corps a connu cet état pour la dernière fois. Ces exercices de respiration vont reconstruire les Mer Ka Ba vivants autour de vous.

En pratique, ils fonctionnent sur un principe similaire à celui d’une roue qu’il faut renforcer encore et encore pour la maintenir en mouvement. Avec le Mer Ka Ba, il arrive un moment où la rotation répétitive devient perpétuelle et où il n’est plus nécessaire d’utiliser le processus de renforcement. Cet état de Mer Ka Ba, nous l’appellerons “Mer Ka Ba constant”, ce qui signifie que cette personne est pleinement consciente, avec une respiration consciente. A l’inverse, une personne qui est constamment consciente de sa respiration est une personne avec un Mer Ka Ba constant. 

Création du champ Mer Ka Ba

L’exercice quotidien proposé ici est une méthode permettant de créer un champ de Mer Ka Ba vivant autour du corps. Le jour viendra où l’exercice ne sera plus nécessaire et où la respiration consciente prendra sa place.

Il y a un problème facilement reconnaissable dans cette situation – la voix de votre ego peut dire : “Oh, je suis sûr que mon Mer Ka Ba est déjà permanent”, alors qu’en fait il ne l’est pas du tout. Si vous arrêtez les exercices trop tôt, votre Mer Ka Ba cessera de vivre après environ 48 heures (c’est-à-dire que les champs énergétiques cesseront de tourner).

Comment savoir alors si le champ est permanent ? Pour certaines personnes, cela est difficile à deviner, car l’énergie du Mer Ka Ba est très éthérée au début. Mais si vous faites l’exercice pendant plus d’un an et que vous constatez que vous êtes conscient du champ Mer Ka Ba qui vous entoure fréquemment au cours de la journée, on peut supposer avec un haut degré de certitude qu’il est permanent. Si, au cours de cette période, vous avez déjà pris contact avec votre Soi supérieur, vous pouvez simplement le demander. Si vous interrompez les exercices et constatez que, pendant plusieurs jours consécutifs, vous n’êtes pas conscient du Mer Ka Ba qui vous entoure, ou que vous n’en avez aucun souvenir, vous devez recommencer votre pratique. Jusqu’au jour où vous commencerez à respirer consciemment et à prendre continuellement conscience de son mouvement). 

Pour commencer la méditation, asseyez-vous confortablement et détendez-vous. Toutes les positions du corps sont possibles tant que la colonne vertébrale est droite. Vous pouvez prendre une position de lotus ou de semi-lotus ou vous asseoir sur une chaise. Commencez par vous détacher des problèmes de la journée. Respirez doucement et rythmiquement, en étant complètement détendu. Ressentez votre respiration et son mouvement dans votre corps. Lorsque vous vous sentez complètement détendu, portez votre attention sur le chakra de la conscience du Christ, qui se trouve à un ou deux centimètres au-dessus de la ligne de la poitrine, et commencez à ouvrir votre cœur.

Ressentez l’amour. L’amour pour Dieu, l’amour pour toute vie autour de toi. Respirez de manière rythmée, où l’inspiration et l’expiration sont de durée égale, et soyez conscient de votre respiration, ressentez l’amour qui envahit votre être. Lorsque le sentiment d’amour est en vous, vous êtes prêt à faire l’expérience du Mer Ka Ba. Car le degré auquel vous pouvez expérimenter l’amour sera le degré auquel vous activerez et expérimenterez Mer Ka Ba.

Brève description de la méditation

Il y a dix-sept respirations qui mènent à l’achèvement de l’ensemble du processus. Les six premiers servent à équilibrer les polarités et à établir l’harmonie dans vos huit centres et à purifier ces huit centres. Les sept suivantes sont très différentes et servent à rétablir le flux pranique et à créer le Souffle Sphérique dans le corps. Le quatorzième souffle est très spécial. Il modifie l’équilibre des énergies praniques dans le corps de sorte que votre conscience passe de la troisième à la quatrième dimension. C’est aussi le Souffle de l’Intemporalité – l’expérience continue de l’Unicité. Les trois dernières respirations recréent les champs de rotation opposés de Mer Ka Ba dans et autour de votre corps. 

Tétraèdre solaire – la pointe est vers le ciel Son sommet est à bout de bras au-dessus de votre tête. Sa base passe sur vos genoux lorsque vous êtes debout, lorsque vous êtes assis elle s’enfonce, sa taille reste la même. Chacun de ses côtés est égal aux autres, la longueur d’un côté est aussi longue que vos bras écartés sur les côtés. Chez les hommes, la pointe de la base est dirigée vers l’avant, chez les femmes, la pointe de la base est dirigée vers l’arrière. 

Tétraèdre terrestre – sa pointe est dirigée vers la Terre Sa pointe se trouve à une longueur de bras sous vos pieds lorsque vous êtes debout, lorsque vous êtes assis, elle descend plus bas. Chacun de ses côtés est égal aux autres, de taille absolument identique à celle du tétraèdre solaire. Sa base s’étend horizontalement sur le plexus solaire ou la poitrine (selon les proportions du corps). Chez les femmes, la pointe de la base pointe vers l’avant, chez les hommes, la pointe de la base pointe vers l’arrière.

Partie 1 : Les six premières respirations

Les instructions suivantes sont divisées en quatre domaines : l’esprit, le corps, la respiration et le cœur. 

Première respiration : In inhalation 

Cœur : Ouvrez votre cœur et ressentez de l’amour pour toute vie. C’est aussi la partie la plus fondamentale de toutes. Ouvrez-vous aux énergies de l’amour, rassemblez vos expériences les plus précieuses et concentrez leur amour en cet instant, vivez-le et immergez-vous en lui. Concentrez-vous sur l’expérience du moment présent, car il est Amour. 

Esprit : Prenez conscience du tétraèdre solaire (la pointe est dirigée vers le soleil, la base passe par les genoux en position debout, pour les hommes la pointe de la base est dirigée vers l’avant, pour les femmes la pointe de la base est dirigée vers l’arrière). Voyez le tétraèdre solaire rempli d’une lumière brillante qui entoure votre corps (la couleur de cette lumière blanche brûlante est celle de l’éclair qui traverse le ciel). Nous travaillons non seulement avec la couleur, mais aussi avec les énergies de la foudre.) Visualisez cela aussi clairement que possible. Si vous n’en avez pas envie, sachez et ressentez-la autour de vous. 

Note 2 : Vous aurez besoin d’un petit tétraèdre en étoile tridimensionnel pour pouvoir visualiser la figure. Un tétraèdre en étoile est une figure composée de deux tétraèdres se pénétrant l’un l’autre.

L’étoile de David à six branches est sa projection bidimensionnelle. Faites un modèle de pyramide à base triangulaire (tétraèdre), où tous les côtés sont identiques. Voici à quoi ressemble le tétraèdre qui vous entoure. Taillez-la très grand, chaque côté est de la même taille que la distance entre vos bras tendus sur les côtés. Le sommet du tétraèdre supérieur est à une longueur de bras au-dessus de votre tête, sa base passe à travers vos genoux. Pour les femmes, la base triangulaire est tournée vers l’arrière, pour les hommes, elle est tournée vers l’avant. Le tétraèdre inférieur est dirigé vers le bas et sa pointe se trouve à une longueur de bras sous vos pieds.

Quand tu t’assieds, il s’enfonce encore plus profondément dans la terre. Sa base passe dans la région de la poitrine, le plexus solaire. La base triangulaire du tétraèdre inférieur est orientée vers l’avant chez la femme et vers l’arrière chez l’homme. Les deux tétraèdres se pénètrent mutuellement et forment ensemble le tétraèdre sidéral. Prenez le temps de le voir dans votre esprit. Vous pouvez utiliser des cordes placées sur le sol pour prendre conscience de sa taille autour de vous. Cela vous sera d’une grande aide. Dans la formation de la Fleur de vie, nous utilisons un modèle grandeur nature d’un tétraèdre en 3D afin que sa forme puisse être fixée autour du corps. 

Lorsque vous visualisez vos tétraèdres, ne les imaginez pas dans un endroit éloigné de vous, voyez-les autour de votre corps, avec vous à l’intérieur. Sinon, vous serez séparé du champ de Mer Ka Ba. Votre esprit doit établir une connexion avec le champ qui existe réellement, et pour cela, vous devez réaliser ce champ. 

Des lecteurs consultent ce moment :  Canalisation Métatron

Vous avez différentes possibilités pour entrer en contact avec le terrain. Certaines personnes peuvent très bien visualiser, d’autres non, mais elles peuvent ressentir. Les deux façons sont également bonnes. Voir dépend de l’hémisphère gauche et est lié à l’énergie masculine, ressentir à l’hémisphère droit et à l’énergie féminine. Les deux méthodes fonctionnent, celle qui est choisie n’a pas d’importance. Certaines personnes utilisent les deux voies, c’est bien aussi. 

Corps. Le bout des doigts ne se touche que légèrement, les autres doigts ne doivent pas se toucher ou toucher un autre objet. Les paumes des mains sont tournées vers le haut. 

Note 3 : Mudra est une position spéciale de la main. De nombreux maîtres spirituels les recommandent dans leur travail, les Tibétains et les Indiens les utilisent également. Grâce à eux, certains champs électriques sont activés dans votre corps. Lorsque le mudra est modifié, le flux d’énergie change. 

Il existe huit champs électriques dans le corps qui se déplacent en synchronisation avec les huit principaux centres énergétiques (chakras). Il est compliqué de l’expliquer à ce stade, mais pour atteindre ces huit champs, il est nécessaire d’en engager six. Comme le système de positionnement global, à l’aide duquel il est possible de déterminer n’importe quel point de la surface de la terre. Ce système est basé sur le tétraèdre – si trois de ses points peuvent être localisés, le quatrième peut l’être. De même, lorsque trois champs électriques sont équilibrés, le quatrième l’est aussi. Ou encore, lorsque six des points du tétraèdre stellaire sont déterminés, les deux autres (au-dessus de la tête et au-dessous des pieds) peuvent être déterminés. Ainsi, pour les huit centres énergétiques du corps, il y a six respirations pour établir l’équilibre (et pour purifier). 

Respiration : respirez par le nez (sauf aux endroits spécifiquement indiqués). Inspirez d’abord dans l’estomac, puis l’air atteint le diaphragme et enfin remplit la poitrine. Faites-le en un seul mouvement lent, pas en trois. En expirant, maintenez la poitrine immobile et relâchez l’abdomen pour laisser sortir l’air, ou maintenez l’abdomen et expirez par la poitrine. La chose la plus importante concernant la respiration est d’être rythmée, c’est-à-dire que l’inspiration et l’expiration doivent être de la même durée. Commencez par une durée de sept secondes d’inspiration et de sept secondes d’expiration, comme dans la plupart des techniques tibétaines. Au fur et à mesure que vous vous familiariserez avec cette méditation, vous trouverez votre propre rythme. La respiration peut être aussi longue que vous le jugez nécessaire, mais elle ne doit pas être inférieure à cinq secondes, sauf si vous avez un problème physique, auquel cas vous devez la prolonger autant que possible. 

Le premier souffle est constitué des deux : 
Inspiration : une inspiration complète pendant sept secondes, impliquant l’abdomen, le diaphragme et la poitrine. 
Coeur : Amour. 
Corps : Mudra du pouce et de l’index. 
Esprit : remplissez le tétraèdre solaire d’une lumière blanche aveuglante. 

PREMIÈRE RESPIRATION : Expirez 

Cœur : l’amour pour tous 
Esprit : Prenez conscience du tétraèdre de la Terre (son sommet pointe vers la Terre, chez l’homme le sommet de la base pointe vers l’arrière, chez la femme le sommet de la base pointe vers l’avant). Voyez-le/sentez-le rempli d’une lumière blanche aveuglante. 
Corps : Le mudra reste inchangé. 
Respiration : ne faites pas de pause entre l’inspiration et l’expiration. Inspirez pendant sept secondes, puis commencez immédiatement l’expiration. Lorsque vous avez fini d’expirer, détendez votre corps et retenez votre respiration pendant environ cinq secondes. 

Ensuite, faites ce qui suit : 
Esprit : Prenez conscience de la base du tétraèdre de la Terre qui traverse horizontalement votre corps à environ 7,5 cm sous le chakra du Christ, quelque part dans le plexus solaire. D’une impulsion rapide, envoyez cette surface triangulaire vers le bas. Voyez comment l’énergie du tétraèdre de la Terre se vide jusqu’au centre de la Terre (ainsi, toute l’énergie négative et les émotions négatives associées à ce mudra et à ce chakra vont à la Terre). Regardez le mouvement de la lumière, comment la base triangulaire devient plus petite, la lumière sort par le sommet, va à la surface de la Terre et va vers son centre. Synchronisez ce mouvement avec la partie du corps. 


Corps. Après avoir fini d’expirer et avoir retenu votre respiration pendant environ cinq secondes, rapprochez légèrement vos yeux (très légèrement, vous ne devez pas avoir les yeux bridés, cela synchronise l’action des ondes cérébrales des deux hémisphères), puis regardez vers le haut (vers le plafond, vers le ciel). Le degré de regard vers le haut ne doit pas être exagéré. Lorsque vous le ferez, vous ressentirez probablement un léger picotement ou un chatouillement dans la zone du troisième œil. Puis regardez rapidement la Terre. Lorsque vous synchroniserez ce mouvement avec le vidage de la lumière du tétraèdre de la Terre, vous aurez l’impression qu’un courant électrique parcourt votre colonne vertébrale. Le mouvement physique des yeux, appelé pulsation, et l’image mentale doivent se produire simultanément – lorsque vous regardez vers le haut, prenez conscience de la surface passant par la zone de votre plexus solaire ou votre poitrine, lorsque vous regardez vers le bas – voyez comment cette surface se rétrécit en descendant vers la terre. 
Cet exercice combiné permet d’évacuer les énergies et les émotions négatives du champ électrique et du chakra correspondant au mudra. 

Première respiration : expirer 

Respiration : sept secondes d’expiration 
Coeur : Amour 
Corps : même mudra 
Esprit : remplissez le tétraèdre de la Terre avec de la lumière vive. 

Première respiration : retenir 
Respiration : maintenue pendant environ cinq secondes, puis : 
Corps : rapprochez doucement les yeux, regardez vers le haut, puis regardez rapidement vers le bas. 
Esprit : en regardant vers le haut, prenez conscience de la base du tétraèdre de la Terre, en regardant vers le bas, voyez comment la lumière qui en émane se vide vers le bas et va dans la Terre (veuillez lire la note 4). 

Les cinq respirations suivantes sont les mêmes que les premières, changez juste le mudra des mains : 
Deuxième souffle : pouce et majeur 
Troisième souffle : pouce et annulaire 
Quatrième souffle : pouce et petit doigt 
Cinquième souffle : pouce et index (comme le premier souffle) 
Sixième respiration : pouce et majeur (comme la deuxième respiration). 

Note 4 : Ne vous inquiétez pas de l’énergie négative qui pénètre dans la Terre. La Terre Mère est capable d’assimiler cette énergie et de la traiter à ses fins sans problème. Si vous êtes à l’étage d’un immeuble et qu’il y a d’autres personnes en dessous de vous, vous devez être plus responsable de l’énergie qui est déversée. Si cette énergie reste à un étage inférieur et entre en contact avec une autre personne, elle s’accrochera à cette personne et causera des dommages. C’est pourquoi ce qui suit est nécessaire : nous n’avons pas encore expliqué en détail comment travailler avec les capacités supranormales (siddhis qui proviennent de la conduite des champs énergétiques autour de votre corps), vous devez donc nous faire confiance. Vous devez voir par vous-même et savoir avec une certitude absolue que cette énergie négative pénètre dans la Terre et qu’elle ne peut pas s’accrocher à une autre personne, qu’elle fait son chemin vers et dans la Terre sans nuire à personne.

Il est recommandé de pratiquer les six premières respirations pendant au moins une semaine avant de passer à la deuxième partie.

PARTIE 2 : Les sept prochaines respirations

Restaurer le souffle sphérique 
Ici commence une série de respirations très différentes. Pas besoin d’imaginer le tétraèdre étoilé. Il vous suffit de voir le canal de prana qui traverse votre corps et qui va du sommet du tétraèdre solaire au sommet du tétraèdre terrestre. Ou d’une longueur de bras au-dessus de votre tête à une longueur de bras en dessous de vos pieds. L’épaisseur du canal du prana est exactement la même que le cercle formé en touchant le pouce et le majeur (deuxième mudra). (Comme chaque personne est différente, chacun doit déterminer cette taille pour lui-même.) Le canal du prana est comme un tube fluorescent avec des pointes de cristal qui entrent dans le haut et le bas du tétraèdre sidéral. Le Prana entre par un trou infiniment petit à chaque extrémité du tube. 

SEPTIÈME RESPIRATION : Inhalation 

Coeur : Amour. Il existe une technique encore plus raffinée que vous pouvez commencer à utiliser une fois que vous avez suffisamment maîtrisé l’ensemble de la méditation (veuillez lire la note 5). 
Note 5 : Si vous le souhaitez, vous pouvez suivre la technique suivante. Si vous estimez que ce n’est pas nécessaire, laissez-le et utilisez la procédure standard. N’y allez que lorsque vous n’avez pas besoin de vous concentrer inutilement pour passer par les étapes standard. La technique de mise à niveau dit : Remplacez le sentiment d’amour que vous éprouvez par les sept sentiments ou signes de l’Esprit suivants, qui devraient vous accompagner jusqu’à la fin de la méditation :

Motif féminin :

modèle masculin :

  • ESPRIT 7 : Amour
  • ESPRIT 7 : Compassion
  • ESPRIT 8 : Vérité
  • ESPRIT 8 : Courage
  • ESPRIT 9 : Beauté
  • ESPRIT 9 : Sagesse
  • ESPRIT 10 : La confiance
  • ESPRIT 10 : Vérité
  • ESPRIT 11 : Harmonie
  • ESPRIT 11 : Unité
  • ESPRIT 12 : La paix
  • ESPRIT 12 : L’amour
  • ESPRIT 13 : crainte/adoration

Les schémas de passage n’ont rien à voir avec le sexe physique, mais avec les caractéristiques énergétiques/émotionnelles. Il est bon de commencer par le motif féminin, car il est plus facile à percevoir, puis de passer au motif masculin. 

Ce modèle est nécessaire pour pouvoir franchir une porte des étoiles, qui se trouve dans la constellation d’Orion, et qui correspond à un certain niveau de conscience cosmique. Seul celui qui fait l’expérience de ces qualités de l’Esprit peut passer à ce niveau de conscience. Ce motif correspond à un champ d’énergie éthérique qui vous sera bénéfique à l’avenir. Si vous ne le comprenez pas maintenant, vous le comprendrez plus tard. 

L’esprit. Au moment où vous commencez à inspirer lors de la septième respiration, voyez l’énergie blanche aveuglante du prana commencer à circuler à travers elle (simultanément des deux extrémités – vers le bas depuis le sommet du tétraèdre solaire et vers le haut depuis le sommet du tétraèdre terrestre). Le point de rencontre des deux courants doit être réalisé mentalement ; il s’agit d’une science très profonde et significative de la perception de la réalité qui est connue dans tout l’univers. Ces instructions vous montreront comment faire passer votre conscience de la troisième à la quatrième dimension afin que vous puissiez vous déplacer avec la Terre lors de son ascension. 

Dans ce cas, les deux courants du canal du prana se rencontrent dans la zone de votre nombril – ou pour être plus précis, à la hauteur du nombril à l’intérieur du corps où se trouve le canal du prana. Immédiatement après leur rencontre, une petite sphère de la taille d’un pamplemousse se forme à l’emplacement du troisième chakra où les flux sont centrés. Tout cela se passe en un bref instant. En continuant avec la septième respiration, la taille de la petite sphère augmente. 

Corps : Pendant cette série de respirations (7 à 13), utilisez le même mudra pour les deux mains – le pouce, l’index et le majeur se touchant, les poignets vers le haut. 

Respiration : respiration yogique profonde, comme expliqué dans la première partie, sept secondes d’inspiration, sept secondes d’expiration, le souffle n’est retenu nulle part. Le flux de prana provenant des deux extrémités ne doit en aucun cas changer de mouvement, il ne doit être affecté ni par l’inspiration ni par l’expiration, le flux le long du tube est continu et son accumulation dans la sphère est également continue. Tant que vous respirez de cette manière, vous conservez votre pleine conscience lors du passage de la mort ou d’un plan d’existence à un autre. 

SEPTIÈME RESPIRATION : Expiration 

Esprit : La sphère d’énergie brillante au niveau du nombril continue de croître. Lorsque vous avez complètement expiré, son diamètre est d’environ 20-22 cm. 

Des lecteurs consultent ce moment :  Qui est l'ange metatron ?

Respiration : laissez votre respiration quitter votre corps tout naturellement, ne forcez pas vos poumons. Une fois que tout est sorti, commencez immédiatement l’inhalation suivante. 

HUITIÈME RESPIRATION : Inspirez 

Coeur : Amour 

Esprit : la sphère de Prana augmente son énergie et sa taille. 

HUITIÈME RESPIRATION : Expirez 

Esprit : La sphère de Prana continue de croître jusqu’à ce qu’elle atteigne sa taille maximale à la fin de l’expiration. C’est différent pour chaque personne. Puisque les champs électromagnétiques autour et à l’intérieur du corps sont en proportion directe avec le corps lui-même, vous devriez faire ce qui suit : pointez votre poignet perpendiculairement à votre bras et touchez votre nombril avec votre doigt, la taille maximale que la sphère de prana peut atteindre est du début du bras (sans le poignet) jusqu’au coude (déterminez sa taille avant l’exercice, pendant la méditation observez le mudra approprié). Elle ne peut pas devenir plus grande que cela, c’est sa taille permanente, même si nous en tirons une autre sphère.

NEUVIEME RESPIRATION : Expirez 

Esprit : la sphère ne peut plus grandir en taille, maintenant l’énergie du prana commence à se concentrer à l’intérieur et devient de plus en plus brillante. 

Respiration : Soyez conscient du flux continu d’énergie. 

Respiration : L’orbe de prana continue d’augmenter en concentration de prana et en luminosité. 

DIXIÈME RESPIRATION. 

DIXIÈME RESPIRATION : Inspirez 

Respiration : faites un petit trou avec vos lèvres et expirez fortement par ce trou. Notez la contraction des muscles abdominaux qui expulsent le flux pendant une seconde. Au premier moment de cette expiration, vous sentirez la sphère à l’intérieur de vous exploser. Détendez-vous et expirez l’air restant à l’intérieur de vous par vos lèvres détendues. La sphère de prana s’est étendue à la sphère de Leonardo. Notez que la sphère de prana originelle est toujours en vous au niveau de votre nombril, encore plus brillante. Vous avez maintenant deux sphères, l’une dans l’autre. 

Esprit : Lorsque vous inspirez au dixième souffle, la concentration du prana a atteint son maximum. Quelque part au milieu de cette respiration, au moment d’atteindre ce maximum, la couleur et le type d’énergie dans l’orbe vont changer. Le prana blanc et brillant deviendra comme le rayonnement doré du soleil. L’orbe deviendra un petit soleil doré de lumière rayonnante. Lorsque vous terminez la dixième respiration, cette nouvelle énergie atteindra une concentration encore plus élevée. À ce stade, la sphère de prana est prête à être transformée. 

Umm : La sphère de prana au niveau de votre nombril explose et forme une nouvelle sphère plus grande, dont vous pouvez déterminer la taille à l’avance en étirant vos bras aux positions 10 heures et 2 heures, sa taille est jusqu’au bout de vos doigts. Votre corps est maintenant complètement entouré d’un énorme orbe de lumière dorée brillante. Vous êtes revenu à l’ancienne méthode de la respiration sphérique. À ce stade, l’orbe n’est pas encore stable. Vous devrez donc le stabiliser avec quelques respirations supplémentaires (11, 12 et 13 respirations). 

ONZIÈME, DOUZIÈME ET TREIZIÈME SOUFFLE : 

Inspirer et expirer 
Esprit : Détendez-vous et laissez aller la visualisation. Sentez simplement le prana circuler dans votre corps, passer dans le canal de prana à partir des deux pointes, se rassembler au point du nombril et se diffuser vers la grande sphère. Ressentez la lumière et l’énergie. 

Respiration yogique profonde et rythmée. A la fin du treizième souffle, vous avez stabilisé la grande sphère et êtes prêt pour l’important quatorzième souffle. À ce stade, il est important de noter que la petite sphère d’origine est toujours à l’intérieur de la grande et qu’elle est devenue encore plus saturée d’énergie. De cette sphère intérieure, le prana peut être tiré à diverses fins, par exemple pour la guérison.

Troisième partie : Changer la polarité de la conscience

QUATORZIÈME RESPIRATION : Inhalation 

Cœur : amour inconditionnel. 

Umm : Pendant les sept respirations précédentes, votre attention s’est portée sur le point opposé au nombril où les deux courants se rejoignent. Au début de la quatorzième respiration, déplacez l’endroit où vous avez placé l’esprit de ce point à l’emplacement du chakra du Christ ou du cœur supérieur – environ deux ou trois pouces au-dessus de la ligne de la poitrine. La grande sphère qui vous entoure, également appelée sphère de la Lune, ainsi que la petite sphère qu’elle contient, remontent le canal du prana jusqu’au nouveau lieu de rencontre des flux de prana. La sphère lunaire conserve sa taille, et depuis sa nouvelle position, elle correspond à vos bras tendus sur les côtés. Bien que très facile à réaliser, ce mouvement est extrêmement puissant. Lorsque vous respirez depuis le point du chakra du cœur dans toutes les directions, votre conscience passe de la conscience terrestre de la troisième dimension à la conscience christique de la quatrième. Il faudra un certain temps avant d’en ressentir les effets, mais ils seront irréversibles si vous poursuivez cet exercice. 

Corps :

Pour les hommes : placez la main gauche sur la main droite, paumes vers le haut, les pouces se touchant légèrement:
Pour les femmes : placez la main droite sur la main gauche, paumes vers le haut, les pouces se touchant légèrement:

C’est le mudra de l’harmonie où les énergies du troisième œil et du cœur sont synchronisées. 

Note 6 : Comme le Soleil a changé de lumière il y a quelque temps, ce qui s’est accompagné d’un changement d’énergie sexuelle, beaucoup peuvent trouver que leur polarité a également changé. Comme la position exacte des mains dans ce mudra n’est pas si importante pour le méditant, choisissez celle qui vous semble la plus appropriée pour vous). 

Respiration yogique profonde et rythmée jusqu’à la fin de la quatorzième respiration. Respirez à partir du nouveau centre de conscience christique sans prendre les mesures nécessaires pour activer Mer Ka Ba (cette condition est valable jusqu’à ce que vous entriez en contact avec votre Soi supérieur). En expirant, prenez conscience du flux des énergies dans le canal du prana, de leur collecte dans la petite sphère centrale et de leur dispersion dans toutes les directions dans la sphère lunaire. 

Respirations intermédiaires : passez à une respiration plus détendue et rythmée. Respirez de manière détendue afin de vous sentir calme et relaxé – concentrez votre attention uniquement sur la conscience des énergies de votre corps qui circulent dans le tube de prana au-dessus et au-dessous, se rassemblent dans le Cœur supérieur et rayonnent vers la grande sphère. Juste ressentir, être. Ne pensez pas, ne vous fatiguez pas, respirez et asseyez-vous. Dispersez les énergies de la manière décrite afin de vous fondre dans la vie qui vous entoure, de vous reconnecter à la vie qui vous entoure. Ressentez l’unité que cette façon de respirer vous rappelle. Ressentez de l’amour pour le Tout, pour la réalité qu’est Dieu. Restez dans cet état pendant au moins 10 minutes. La durée normale est de 15 minutes à 1 heure. Lorsque vous sortez de la méditation, essayez de vous souvenir de l’état d’unité tout au long de la journée, prenez conscience du flux d’énergies indiqué chaque fois que vous le pouvez. 

Note 7 : Il vous faudra de nombreuses années avant d’entrer en contact conscient avec votre Soi supérieur, de qui vous recevrez la permission de passer aux étapes suivantes et d’activer votre Mer Ka Ba. Comme la Terre a commencé sa transition vers un niveau de conscience plus élevé ces dernières années, il vous sera permis de procéder à l’activation réelle du champ de lumière.

PARTIE QUATRE : Création du MerKa Ba

Cercles dans les cercles, Création angélique

Jusqu’à présent, il a été dit de ne pas procéder à cette dernière partie de la méditation tant que le contact conscient n’a pas été établi avec le Sur-moi et que la permission n’a pas été reçue de sa part. Nous vous donnons maintenant la permission de continuer, mais soyez ouverts à la communication avec vos niveaux supérieurs de conscience. Vous devez aborder cette dernière partie très sérieusement, car les énergies qui vont circuler dans votre corps et votre esprit sont d’une grande puissance. 

CINQUIÈME RESPIRATION : Inspiration 

Cœur : amour inconditionnel pour toute vie. 

Esprit : Prenez conscience de l’ensemble du tétraèdre étoilé. Il est constitué du tétraèdre solaire (pointant vers le haut, énergie masculine) et du tétraèdre terrestre (pointant vers le bas, énergie féminine), qui forment ensemble l’étoile de David tridimensionnelle. Concentrez-vous maintenant sur le fait qu’il existe trois étoiles de ce type, de même taille, occupant le même espace autour de vous, mais qui existent en réalité indépendamment les unes des autres. Chaque tétraèdre étoilé a exactement la même taille que les autres, et chaque tétraèdre étoilé a sa propre polarité – masculine, féminine ou neutre. Ils tournent tous autour d’eux-mêmes sur le même axe – le canal énergétique en vous. 

Le premier tétraèdre étoilé est neutre par nature. Littéralement, c’est le corps en tant que tel et il est fixé de manière inamovible à la base de la colonne vertébrale. Ce tétraèdre sidéral ne change jamais de position (sauf dans quelques rares cas, sur lesquels nous ne nous attarderons pas ici – par exemple, l’homosexualité, l’expérience d’un traumatisme grave dans l’enfance qui a déclenché un désir d’appartenir à l’autre sexe). Le tétraèdre sidéral immobile enveloppe le corps d’une manière qui correspond au sexe de la personne. 

Le deuxième tétraèdre étoilé correspond à l’aspect masculin de l’énergie et est de nature électrique. C’est le niveau mental. Il occupe la même position que le premier, sauf qu’il tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, c’est-à-dire vers la gauche vu d’en haut. 

Le troisième tétraèdre étoilé représente l’énergie féminine et est de nature magnétique. C’est le corps émotionnel d’une personne. Il tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, c’est-à-dire vers la droite lorsqu’il est vu d’en haut. 

Note 8 : C’est l’un des plus grands malentendus qui surgissent à propos des trois tétraèdres étoilés : il n’est pas clair qu’ils sont trois, mais on ne travaille qu’avec un seul, où le tétraèdre solaire (en haut) tourne dans un sens et le tétraèdre terrestre (en bas) dans l’autre : 

— C’EST UNE ERREUR, 
qui ne peut causer aucun dommage réel au corps, mais qui arrête l’évolution de l’esprit. Ce mouvement crée un certain type de MerKaBa qui vous emmènera dans une harmonique de la troisième dimension de cette planète, qui est utilisée depuis des millénaires par les chamans et les guérisseurs tant pour gagner en force et guérir que pour mener des batailles astrales. Mais toute autre chose ne vous permettra certainement pas d’atteindre les niveaux spirituels supérieurs auxquels la Terre aspire en ce moment. C’est également de cette manière que les tétraèdres sidéraux tournent si vous vous engagez dans une activité dans cette harmonique, c’est-à-dire si vous pratiquez certains des rituels dits “magiques”. Si vous avez compris les instructions de cette manière et que vous avez activé le champ avec ce mouvement, vous devez recommencer la méditation). 

Le mouvement correct est le suivant :

  • émotionnel physique mental  
  • sens horaire stationnaire sens antihoraire
  • connaissance directe de l’univers sagesse individuelle Immortalité de la conscience  

Il faut toujours programmer le champ dans ces trois plans. 
* Tétraèdres étoilés saturés par le merveilleux 11ème rayon * 
Remarquez que les trois tétraèdres stellaires occupent le même espace et que leur axe vertical est le canal du prana qui traverse le milieu du corps. 

En inspirant, dites les mots clés “Vitesse égale” par cœur. Grâce à elles, les deux tétraèdres étoilés en rotation se déplaceront également dans les directions appropriées. Votre esprit sait exactement quelle est votre intention et fera ce que vous lui dites. “Vitesse égale” signifie qu’une rotation complète de l’un correspond à une rotation complète de l’autre. Si l’un tourne dix fois, l’autre tournera dix fois, mais dans la direction opposée. 

Corps. 

Note 9 : vous pouvez aussi entrelacer les doigts des deux mains avec les pouces qui se touchent de la même façon) 

Des lecteurs consultent ce moment :  Metatron ange ou demon ?

Respiration : reprenez une respiration rythmique yogique plus profonde – 7 secondes d’inspiration, 7 secondes d’expiration. 

QUINZIÈME SOUFFLE. 

Esprit : les deux tétraèdres étoilés commencent à tourner. Une sphère énergétique de lumière se forme autour d’eux. Leurs coins extérieurs tournent maintenant à exactement un tiers de la vitesse de la lumière. Vous ne serez probablement pas en mesure de le voir, mais vous le ressentirez certainement avec votre corps. Vous avez activé le moteur de MerKaBa. Vous n’allez encore nulle part, même si vous allez éprouver des sentiments très forts. Cet état peut être comparé à une voiture dont le moteur tourne mais qui reste immobile. C’est un point très fondamental dans l’activation du champ MerKaBa. 

Respiration. Pendant que vous faites cela, votre esprit propulsera le tétraèdre étoilé en contre-rotation. 

Note 10 : Après avoir créé le champ MerKaBa autour de vous et pratiqué ces étapes pendant au moins deux semaines, vous pouvez les traverser sans expirer l’air de cette manière. Votre esprit a appris quelle est votre intention. Si vous persistez à le faire avec ce type d’expiration, tout va bien.

SOIXANTE-SIXIÈME RESPIRATION : Inhalation 

Esprit : C’est aussi la plus spéciale de toutes les respirations. En inspirant, dites “34/21” ou “34 gauche 21 droite”. Il s’agit d’un code pour votre esprit où les deux tétraèdres étoilés vont commencer à tourner dans un rapport de 34 à 21, ce qui signifie que lorsque le tétraèdre étoilé pour le niveau mental (dans le sens inverse des aiguilles d’une montre – à gauche) tourne 34 fois, le tétraèdre étoilé pour le corps émotionnel (dans le sens des aiguilles d’une montre – à droite) tourne 21 fois. Même s’ils accélèrent plus tard, la même relation subsistera. 

Respiration : Respiration yogique profonde et rythmée. 

Note 11 : Pourquoi les chiffres 34/21 sont pris exactement. Comme nous l’avons appris au chapitre 8 de L’Ancien Secret de la Fleur de Vie, ce sont les nombres de Fibonacci (1 2 3 5 8 13 21 34 55 89…) Toutes les relations dans la nature sont basées sur le nombre d’or. Les différentes fréquences et les relations entre les fréquences donnent accès à différentes dimensions. Cela explique un peu les choses, mais pourquoi 34/21 exactement ? Chaque chakra a sa propre fréquence de rotation. Le chakra sur lequel nous nous sommes centrés lors de la quatorzième respiration, le chakra du Christ, et à partir duquel nous respirons, a une fréquence de rotation de 34/21. Le chakra situé au-dessus est 55/34 et celui situé en dessous, le plexus solaire, est 21/13. Pour l’instant, nous n’avons pas besoin de savoir toutes ces choses, car lorsque nous entrerons en contact avec notre Soi supérieur ou lorsque nous atteindrons la quatrième dimension, toutes les connaissances nécessaires nous seront données. 

SIX-SIXIÈME RESPIRATION : Expiration 

Esprit : Lorsque vous expirez, les deux tétraèdres étoilés commencent à accélérer leur mouvement d’un tiers à deux tiers de la vitesse de la lumière. Lorsqu’elle approche les deux tiers de la vitesse de la lumière, un phénomène se produit dans votre corps : en raison de la rapidité, un disque de 20 mètres de diamètre se forme à partir des huit protocellules (à la base de la colonne vertébrale). La sphère d’énergie qui est centrée autour du tétraèdre stellaire, ainsi que ce disque, forment une forme autour de votre corps qui ressemble à une soucoupe volante. Cette matrice énergétique est appelée MerKaBa. Ce champ n’est pas encore stable. A ce stade, vous pouvez également le sentir osciller dans toutes les directions et il faut donc la dix-septième respiration pour le stabiliser. 

Respiration : comme pour l’expiration précédente, formez un petit trou avec vos lèvres et avec un sifflement expulsez l’air par ce trou – la vitesse du mouvement du tétraèdre augmente alors. 

SEPTIÈME RESPIRATION : Inhalation 

Cœur : N’oubliez pas – pendant toute la méditation, le sentiment d’amour inconditionnel doit être en vous, sinon tout sera sans résultat. 

Esprit : En inspirant, donnez la coda “Neuf dixièmes de la vitesse de la lumière”. C’est ainsi que vous dites à votre esprit d’accélérer le mouvement du Mer Ka Ba à 9/10e de la vitesse de la lumière afin de stabiliser les champs en rotation opposée. Le même rapport de 34/21 entre les tétraèdres stellaires en contre-rotation sera maintenu à cette vitesse plus élevée. En outre, ce code a un autre effet. L’univers tridimensionnel dans lequel nous vivons est fixé à 9/10 de la vitesse de la lumière . C’est la vitesse de chaque électron dans chaque atome. Cela vous permettra de comprendre le MerKaBa dans la troisième dimension sans avoir fait l’expérience de la quatrième. Au début, c’est très important. 

Note 12 : Il existe dans le monde des enseignants qui ont décidé pour eux-mêmes qu’ils pouvaient enseigner aux gens des moyens d’améliorer le Mer Ka Ba à une vitesse supérieure à celle de la lumière. C’est leur décision, mais je pense que c’est particulièrement dangereux. Dans la plupart des cas, le Sur-moi ne permettra pas que cela se produise, même si la personne en question suit des instructions précises. S’il arrive que la MerKaBa de quelqu’un soit propulsée à une vitesse supérieure à celle de la lumière, cette personne cessera d’exister dans ce monde et apparaîtra ailleurs dans l’univers. 

Il y aura un moment où cela sera autorisé, et il sera désigné comme le Dix-huitième Souffle. 

Respiration. 

SEPTIÈME RESPIRATION : Expiration 

Esprit : la vitesse de rotation des champs opposés est accélérée à 9/10 de la vitesse de la lumière et stabilise le MerKaBa. 

Expirez : L’expiration est la même que les deux respirations précédentes – expirez avec force par la bouche après avoir formé un petit trou avec les lèvres. Vous êtes maintenant dans votre écurie, harmonisé avec cette dimension de l’esprit MerKaBa. Avec l’aide de votre Soi supérieur, vous comprendrez ce que cela signifie réellement. 

Une fois que vous avez effectué toute la série de respirations, techniquement parlant, vous pouvez vous lever immédiatement et retourner à votre routine quotidienne. Si vous faites cela, essayez de penser à votre respiration et au flux d’énergies dans votre corps aussi longtemps que possible, jusqu’à ce qu’arrive un moment où vous vous rendez compte que la vie est une méditation sans fin les yeux ouverts et que le même esprit sacré imprègne toutes choses. 

Il est toutefois souhaitable de rester en état de méditation un peu plus longtemps, peut-être de 15 minutes à une heure environ. Dans cet état de contact avec MerKaBa, toutes vos pensées et émotions seront mille fois plus fortes. C’est le moment de faire des affirmations et des visualisations positives. Parlez à votre Moi supérieur, essayez d’établir une connexion avec lui en ce moment particulier. Nous parlerons des autres possibilités du MerKaBa plus loin dans le chapitre sur les capacités supranormales. 

DIX-HUITIÈME SOUFFLE : 

Ce souffle particulier ne sera pas exposé ici. Vous devez le recevoir de votre Soi supérieur. C’est le souffle qui vous emmènera à la vitesse de la lumière dans la quatrième dimension (ou dans un endroit encore plus élevé si votre Soi supérieur le désire). Il est basé sur des fréquences de plus en plus basses qui vous accéléreront à la vitesse de la lumière (les dimensions supérieures de l’esprit vibrent à des fréquences plus basses, les inférieures à des fréquences plus élevées). Puis vous disparaîtrez de ce monde et apparaîtrez dans un autre, qui sera votre patrie pour un temps. Ce n’est pas la fin, mais le début d’une expansion continue de la conscience qui vous réunira avec la Source. Je vous demande de ne pas faire d’expérience avec ce souffle, cela peut être très dangereux. 

Lorsque le moment sera venu, votre Soi supérieur vous rappellera comment faire. N’y pensez pas, cela arrivera quand ce sera nécessaire. 

Il y a des gens qui enseignent le fonctionnement du dix-huitième souffle. Je ne peux pas vous dire ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire, mais je vous demande d’être prudent. Beaucoup d’entre eux parlent de la façon dont ils peuvent vous transporter à un autre niveau, puis vous ramener sur Terre. Rappelez-vous, si vous pratiquez le dix-huitième souffle, vous cesserez d’exister dans cette dimension. L’idée que l’on puisse visiter des dimensions supérieures et en revenir est extrêmement peu plausible. Ce n’est pas que c’est totalement impossible, c’est juste que la probabilité est très très faible. Si vous devez faire l’expérience des dimensions supérieures, alors il n’y a aucun moyen de revenir en arrière. Soyez donc très prudent. Comme il a déjà été dit, lorsque le moment sera venu, vous vous souviendrez sans aide extérieure de ce qu’il faut faire.

Erreurs dans l’activation de Mer Ka Ba

Se pencher en avant, ne pas garder la colonne vertébrale droite.

Permettre aux doigts non impliqués dans les mudras de se toucher, aux doigts impliqués dans les mudras de toucher vos vêtements ou votre corps.

Vous oubliez d’enlever tous les objets métalliques de vous-même, de vos montres ou de vos bijoux.

Ne pas créer la respiration la plus forte possible sur l’expiration (10e, 15e, 16e et 17e respirations). Les lèvres doivent former un petit trou afin que vous puissiez expirer très fort pendant une demi-minute à une minute en quelques secondes.

Ne pas activer les champs régulièrement ou avoir une pratique régulière de l’état méditatif. 

Vous imposez une idéologie, une religion ou un système de croyances aux champs électromagnétiques. Atteindre la Merkaba est une forme de maturité spirituelle en soi et la religion ne signifie qu’une conscience unifiée.

Vous activez de petites formes de n’importe laquelle des formes du cube de Métatron autour des chakras (par exemple des dodécaèdres). Cela peut sembler une bonne idée au début, mais après un certain temps, votre conscience restera enfermée dans ces formes autour des chakras et ne pourra pas atteindre les véritables champs électromagnétiques, dont le plus proche se trouve à environ 90 cm autour du corps (les tétraèdres stellaires). Lorsque vous travaillez avec les chakras, vous pouvez utiliser n’importe quelle forme platonicienne, mais il n’est pas conseillé de l’activer dans la Merkaba.

Vous n’attendez pas la permission de votre Soi supérieur pour commencer à pratiquer les 15e, 16e et 17e respirations. Il ne s’agit pas d’une permission unique, mais il faut l’attendre à chaque fois ! 

Lorsque vous programmez vos champs, vous incluez une intention pour une autre personne. Dans la plupart des cas, votre énergie deviendra votre intention pour cette personne. Si vous voulez la santé, vous deviendrez la santé pour cette personne. C’est un peu difficile à comprendre au début, mais après une certaine pratique, vous y arriverez. Dans cette situation, il faut un sens très aigu du discernement pour savoir ce que l’on peut et ne peut pas faire, d’où l’importance de la connexion au Soi supérieur. Parfois, cette intention est nécessaire car, comme vous devez toujours vous en souvenir, vous êtes au centre des champs et vos émotions et pensées les dirigent. Vous pouvez toujours mettre fin à ces connexions lorsqu’elles ont rempli leur rôle. 

Faites tourner les tétraèdres du tétraèdre en étoile séparément, ou dans le sens opposé au rythme du nombre d’or (15e, 16e, 17e souffle). 

Vous utilisez une version tordue de la méditation Merkaba. Aussi séduisant que cela puisse vous paraître, la merkaba triphasée que Drunvalo a enseignée dans le seul but d’éveiller les champs de la Terre est destinée aux planètes, pas aux humains, et provoquera une très grande confusion dans vos énergies. Il existe d’autres voies d’activation, certaines très stimulantes, d’autres très fermantes. Ne vous fiez pas aux contes de fées, mais vérifiez toujours à l’intérieur de vous si une technique ou un chemin est pour vous, car ce type particulier de méditation pour activer les champs électromagnétiques est tout sauf un jeu.

Vous permettez à la pratique de devenir trop mécanique, en oubliant que les champs sont de l’amour pur.

A lire également